Bâle

Hermann Hesse séjourna deux fois à Bâle : pendant son enfance, de 1881 à 1886, et à l'époque où il était libraire, de 1899 à 1904. Bien que les premières années à Bâle fussent brèves - le père Hesse avait été muté de Calw en Suisse en tant qu'éditeur du magazine de la Mission - elles sont restées ancrées dans la mémoire du jeune Hermann : "Ma patrie fut la Souabe ainsi que Bâle, le Rhénane ", écrit-il plus tard. C'est dans Hermann Lauscher et dans Der Bettler (Le Mendiant) qu'il a consigné pour l'éternité, avec beaucoup de chaleur et de sympathie, son enfance à Bâle - sa famille habitait alors au Müllerweg. Mais ce fut aussi une première phase de conflits sérieux avec l'autorité parentale. " Ce garçon a une vitalité, une force herculéenne, une volonté puissante et une forme d'intelligence tout à fait étonnante pour ses quatre ans. Qu'est-ce que ça va donner ? ", note sa mère dans son journal le 27 mars 1882, se plaignant de son caractère passionné et tourmenté. En 1886, la famille retourne à Calw. Hermann ne reverra sa " ville préférée " qu'à l'âge adulte. Après avoir été apprenti et commis à Tübingen, il revient à Bâle en septembre1889, comme commis en librairie. " Je n'avais pas d'autre désir que de retourner à Bâle ", écrit Hesse dans ses Basler Erinnerungen (Souvenirs de Bâle). Il travaille d'abord dans la librairie de Reich, puis à partir de 1901 chez Wattenwyl, un marchand de livres anciens auprès duquel il reste jusqu'au printemps 1903. Ce qu'il cherchait et trouve à Bâle, c'est un environnement stimulant pour l'esprit ; il réussit à réunir autour de lui un cercle de lettrés menant une vie culturelle active. Il fréquente la maison de l'historien et archiviste Rudolf Wackernagel et entreprend d'étudier tout seul les arts plastiques. La visite du Musée des Beaux-arts de Bâle devient une habitude chère au futur écrivain. C'est aussi à Bâle que Hesse découvre sa passion pour les voyages et les randonnées. Au printemps 1901, il consacre deux mois à parcourir l'Italie du nord. Lors de son deuxième voyage en Italie, en 1903, il est accompagné par la photographe bâloise, Maria Bernoulli. Ils se marient un an après et décident de s'installer à la campagne. Ayant trouvé une ferme inoccupée à Gaienhofen, au bord du lac de Constance, les jeunes époux s'y installent le 10 août 1904.

 

Enfance à Bâle: 1881-1886