Berne

La famille Hesse quitte Gaienhofen en septembre 1912 pour s'installer à Berne. Non pas dans la ville même mais dans la maison rustique d'une banlieue paisible, Ostermundigen. Hesse y trouve tout ce qu'il cherche : un joli paysage, la proximité des montagnes et une société cultivée et stimulante. Cependant, les problèmes conjugaux ne s'arrangent pas. La maladie psychique de Mia s'aggrave et Hermann Hesse a de plus en plus de mal à concilier ses activités de père de famille, écrivain et critique. Car cette époque coïncide aussi avec la Première Guerre mondiale à laquelle il réagit par ses appels politiques et par la création d'une Assistance aux prisonniers de guerre allemands. En 1916, après la mort de son père, l'écrivain frise la dépression nerveuse et commence une psychothérapie. Il rompt en 1919 avec la vie de famille et la sédentarité en quittant Berne, au bout de sept ans, pour s'installer tout seul dans le Tessin. Mia suit déjà à cette époque un traitement médical et les enfants sont envoyés en internat ou hébergés chez des amis. Malgré toutes ces difficultés, les années passées à Berne sont fructueuses et productives pour l'écrivain Hesse. Il termine Roßhalde et Knulp et écrit le roman Demian, qui enthousiasme surtout la jeunesse et inaugure une nouvelle phase de sa création littéraire. Ce nouveau début se traduit aussi extérieurement par le fait que Hesse fait d'abord paraître son livre sous le pseudonyme d'Emil Sinclair.