Montagnola

Casa Camuzzi

© Suhrkamp Verlag, Berlin

Hermann Hesse quitte Berne en mai 1919 pour émigrer sans sa famille vers le Sud. Dans un village du Tessin situé au-dessus du lac de Lugano, il découvre la pittoresque Casa Camuzzi, un petit château romantique où il loue trois pièces. A ce moment-là, il ne se doute probablement pas lui-même qu'il a trouvé le lieu où il résidera jusqu'à la fin de ses jours. Montagnola coïncide avec le début d'un changement décisif dans la vie de l'écrivain qui traverse, à 42 ans, une grave crise personnelle et créatrice. Son premier mariage a échoué, sa vision du monde s'est fissurée avec la Première Guerre mondiale et l'épargne qu'il avait déposée sur des comptes allemands est touchée par l'inflation. Même sur le plan littéraire, Hesse se trouve en pleine débâcle. Mais cela change radicalement sous le soleil du Sud. Les tensions psychiques accumulées se déchargent littéralement en cette ivresse créatrice qui va fonder sa gloire littéraire. Le premier été est aussi l'été de Klingsor (un double de Hesse), qui peint et se sent chez lui dans la Casa Camuzzi. C'est dans le Tessin que Hesse se met à peindre de manière intensive, à reproduire les paysages méditerranéens en d'innombrables aquarelles très colorées. Mais cela ne l'empêche pas d'écrire ; ses œuvres les plus importantes voient le jour dans son nouveau domicile : Klingsors letzter Sommer (Le Dernier été de Klingsor), mais aussi Siddharta, Der Steppenwolf (Le Loup des steppes) et Narziss und Glodmund. Après 13 ans passés dans la Casa Camuzzi, Hesse emménage en 1931 dans la Casa Rossa, puis avec sa troisième femme Ninon dans la Casa Hesse, que ses amis zurichois Elsy et Hans C . Bodmer ont définitivement mise à leur disposition. C'est ici que Hesse, ayant désormais atteint la cinquantaine, devenu plus serein, écrit ses dernières œuvres, notamment Das Glasperlenspiel (Le Jeu des perles de verres), qui paraît en 1943. Comme c'était le cas déjà à Gaienhofen, Hesse vit en harmonie avec la nature, le jardinage faisant partie de son quotidien. A l'époque du national-socialisme, la Casa Hesse devient le point de ralliement des réfugiés politiques, dont Thomas Mann, Bertolt Brecht et Heinrich Wiegand. Hesse reçoit également à Montagnola des montagnes de courriers de lecteurs : devenu pour beaucoup une instance morale, Hesse correspond avec un zèle et une discipline de fer. Il aurait répondu à plus de 35 000 lettres. Hermann Hesse meurt le 9 août 1962, peu après son 85ème anniversaire. Il repose dans le cimetière de San Abbondio.